JCC Montreal | Gittin- Jewish Divorce
16625
page-template-default,page,page-id-16625,page-child,parent-pageid-16396,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.8,wpb-js-composer js-comp-ver-4.8.1,vc_responsive
 

Gittin – Divorce juif

Selon la loi juive, un couple qui se sépare et divorce civilement, ni le mari, ni la femme ne peuvent se remarier jusqu’à l’obtention d’un Get. La loi juive stipule que le mari doit remettre un get (document de divorce juif) à sa femme pour que le divorce entre en vigueur.

Introduction

Le processus de divorce est par nature difficile. Les membres du Beth Din sont pleinement conscients de ceci et font de leur mieux pour agir avec sensibilité et compassion envers les parties concernées. Le processus de divorce juif est exécuté conformément aux lois halachiques régissant la procédure de divorce. Dans les paragraphes qui suivent, nous allons expliquer les notions de base et les étapes à suivre pour l’obtention d’un Get.

LE PROCESSUS

Enregistrement pour un Get

Un Get doit être rédigé expressément pour le couple qui divorce par le mari ou son représentant. Le représentant, appelé le scribe, est choisi devant le Beth Din et doit exprimer verbalement son intention d’écrire le Get pour le couple.

Lors du premier contact avec la secrétaire du Beth Din, plusieurs questions seront posées, quant à savoir si une entente de divorce concernant les finances ou la garde des enfants a été conclue. La secrétaire pourrait également demander depuis combien de temps le couple est séparé, si un Rabbin a été contacté ou s’ils ont essayé la consultation matrimoniale. Un représentant du Beth Din pourrait également demander aux parties de rencontrer l’un des juges pour envisager la possibilité de réconciliation.

Une fois qu’il a été établi par la secrétaire du Beth Din de la finalité de la décision de divorce du couple, elle fixe un rendez-vous pour la procédure du Get. Le processus prend au moins deux heures et les parties ont l’obligation d’être disponibles pour la durée du processus.

Pour ouvrir un dossier, un formulaire de demande de Get doit être téléchargé et rempli par chacune des parties. http://mk.ca/pdf/get.pdf

La demande ainsi qu’une photo récente de chaque partie doivent être envoyées par courriel à l’adresse suivante : ajunger@bethdin.ca.

Les rendez-vous sont pris uniquement en appelant le Beth Din directement (514-739-6363) et non par courriel. Lors du rendez-vous pour la procédure du Get, les parties sont priées d’arriver au Beth Din à l’heure.

Lorsque le couple se présente au rendez-vous, les documents suivants seront exigés :
1) Une pièce d’identification valide avec photo de chaque partie, ex. permis de conduire, passeport, carte Medicare
2) La Ketouba (document de mariage juif)

Les honoraires de base pour un Get sont de 800 $ et sont payables avant le début du Get. Cependant, diverses circonstances peuvent modifier ce montant.

Les noms du mari et de la femme, ainsi que ceux de leurs pères doivent être indiqués clairement. Tous les surnoms, termes affectueux et noms raccourcis doivent également être indiqués.

Les juges rabbiniques demanderont également les noms utilisés lorsque la personne est appelée à la Torah.

Il est très important que les noms soient prononcés de manière exacte. Ceci permet aux noms exacts des deux parties d’apparaitre dans le Get. À ce moment, le Beth Din demandera des pièces d’identité avec photo de chaque partie.

Par respect pour les rabbins orthodoxes impliqués dans le processus, une tenue modeste est exigée et une kippah doit être portée en tout temps.

APERÇU DE LA PROCÉDURE

La présence du mari, de la femme, de trois juges rabbiniques, de deux témoins et du scribe qui écrira le Get est requise. Parfois, une secrétaire du Beth Din est aussi présente. Si les parties désirent être accompagnées par une personne supplémentaire ou par un ami pendant la procédure du Get, ils le peuvent. Le processus est terminé lorsque le mari remet le Get dans les mains de sa femme.

Donner le Get de son propre gré

Une condition importante de la remise du Get, est que les deux parties doivent être d’accord sur leur libre choix d’être présents. Forcer une partie à donner ou recevoir un Get pourrait affecter la validité de celui-ci.

Dans cette optique, les juges rabbiniques poseront des questions aux parties pour confirmer que la remise du Get est bel et bien faite du propre gré des deux parties, sans contrainte de divorce ni ordonnance du tribunal. Les juges rabbiniques demanderont également aux participants si des promesses ou des serments ont été faits pour accorder ou non le Get. Pour éviter toute possibilité de serment oublié, le Beth Din annule tous les serments faits.

De plus, on demandera au mari d’annuler toute déclaration qu’il aurait pu faire et qui affecterait la validité du Get.

LA NOMINATION DU SCRIBE ET DES TÉMOINS

La rédaction du Get est la responsabilité du mari. Cependant, puisque celui-ci n’est pas expert dans ce domaine, il doit nommer un scribe qui servira d’émissaire pour le mari et qui rédigera le Get.

De plus, tout le matériel de rédaction, les instruments d’écriture ainsi que le papier doivent appartenir au mari.

Le scribe offrira donc en cadeau le papier et les instruments d’écriture au mari, qui ensuite les lèvera au-dessus de sa tête pour montrer qu’il les a acquis et qu’ils lui appartiennent. Le mari donnera les instruments d’écriture et le papier au scribe afin que le Get soit rédigé avec les articles qui lui appartiennent.

Le mari choisira ensuite des témoins pour signer le Get en son nom et pour être présents lorsqu’il remettra le Get à sa femme.

LA RÉDACTION DU GET

On demandera ensuite au couple d’attendre à l’extérieur de la chambre du Beth Din jusqu’à ce que le Get soit complété et signé. Pendant ce temps, les parties doivent rester sur place et devraient s’abstenir de parler du Get entre eux ou avec n’importe qui d’autre, de peur que quelque chose soit dit qui affecterait la validité du Get. La rédaction du Get prend environ une heure.

Très rarement, la rédaction du Get peut prendre plus longtemps. Les parties sont priées d’être patients jusqu’à qu’elles soient appelées au Beth Din pour la remise du Get.

La remise du Get

La dernière étape du processus est la remise du Get par le mari à la femme. Lorsque les parties reviennent dans la chambre du Beth Din, on posera quelques questions à la femme qui confirmera son accord d’accepter le Get. On demandera également au mari de répéter tout ce qu’il aurait pu dire, qui aurait pu affecter le statut cachère du Get.

Le couple doit être face à face devant deux témoins et le Beth Din. La femme enlève tous les bijoux de ses mains et remonte légèrement ses manches pour qu’elles ne gênent pas la réception du Get. Elle tend ensuite les mains, les paumes vers le haut.

Le mari dira quelques mots lorsqu’il a le Get dans ses mains, au-dessus des siennes. Une fois que le mari récite les versets obligatoires qui déclarent que sa femme est maintenant divorcée, il placera soigneusement le Get dans ses mains.

Pendant que le mari exécute cette procédure, la femme doit demeurer en face de lui, n’offrant aucune assistance pour recevoir le Get. Une fois que le mari termine ce processus, la femme referme ses mains en tenant le Get, et ensuite le soulève au-dessus de sa tête, démontrant qu’elle en a pris possession. (Ceci s’appelle un Kinyan en hébreu. C’est un acte qui permet à une personne de prendre possession de quelque chose qui ne lui appartenait pas au préalable). Après avoir accepté le Get, la femme doit faire quelques pas en tenant le Get sous son bras, pour ensuite revenir et déposer le Get sur la table. Encore une fois, elle fait ceci pour montrer qu’elle s’est approprié le Get.

Certificat de divorce

Le document original du Get est conservé dans les dossiers du Beth Din, et chacune des parties recevra un certificat confirmant qu’ils sont divorcés selon la Loi juive. Les parties ainsi que les trois membres du Beth Din signent ce certificat. Après le divorce, la femme est tenue de respecter deux conditions. Il lui est interdit de se remarier pendant 91 jours, et il est également interdit pour elle de se marier avec un Kohen.

Soutien

Si vous avez des questions ou vous avez besoin de soutien affectif, nous vous encourageons à contacter votre rabbin. Si vous n’avez pas de rabbin, nous contacterons un des rabbins pour vous.
Nous espérons que vous accepterez ces informations avec intelligence et patience. Qu’Hachem vous donne la force et le courage de passer à travers cette période difficile, pour entamer ce nouveau chapitre dans votre vie, et pour vous aider à voir que l’avenir est plein de promesses et de joies.